Gourami à grosses lèvres

Nom latin : Trichogaster labiosus ou Colisa labiosa

Famille : Osphronémidés

Origine : Inde, Bangladesh, Bornéo et Birmanie.

Description : Le gourami à grosses lèvres est un poisson mesurant entre 8 et 10 cm. Il est aplati latéralement et de forme massive. Le corps est brun orangé avec des stries ventrales bleues claires. Les nageoires dorsales et anales sont très larges. Les nageoires ventrales sont réduites à deux longs filaments ayant un rôle tactile. Enfin, comme son nom l’indique, il est doté de grosses lèvres.

Caractéristiques de l’aquarium :

Ce sont des poissons d’eau douce tropicale qui peuvent vivre en bac multispécifique. Le bac doit être bien fourni en plantes : les plantes fixées fourniront des cachettes, et les plantes flottantes serviront de nid.
Généralement, le pH doit être compris entre 6,5 et 7,8 et la dureté peut monter jusqu’à 25 °dH. La température varie entre 24 et 28 °C.
Les gouramis possèdent un organe, le labyrinthe, qui est situé à l’arriére de la tête. Il leur permet de prélever directement l’air à la surface. Il ne faut donc pas fermer hermétiquement le bac pour permettre le renouvellement d’air.

Comportement :

Ce sont des poissons de pleine eau. Ils cohabitent facilement avec d’autres individus de la même espèce ou d’espèces différentes. Ils sont timides, et il est préférable de ne pas les mélanger avec des espèces agressives qui risqueraient de mordre gravement leurs nageoires.

Alimentation et santé :

Les gouramis à grosses lèvres sont omnivores. Ils mangent des paillettes, des petites proies vivantes ou surgelées et des végétaux.
Choisissez soigneusement les poissons à l’achat et écartez ceux qui présentent des petits kystes sur les flancs. Il pourrait s’agir de tumeurs qui ne répondent à aucun traitement. Lorsque ces kystes apparaissent, isoler les poissons atteints.

Reproduction :

Les gouramis à grosses lèvres sont ovipares. Leur reproduction ne présente pas de difficultés. Le mâle construit un nid avec des bulles et des débris végétaux. Des centaines d’œufs sont pondus, ce qui nécessite plusieurs heures. Après la ponte, le mâle garde les œufs de tout intrus, y compris la femelle.
Durant les premiers jours aprés l’éclosion, les alevins puisent dans le sac vitellin, puis ils commencent à s’alimenter avec des micro-organismes.
{reproduction}

Auteur de l’article : admin3468

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *